Borondo
Site officiel
Gonzalo Borondo, né en 1989 - Espagne
Très jeune Borondo s’éprend de peinture auprès d’un vieux professeur. Dès l’âge de 13 ans il expérimente le graffiti dans la rue et les trains. Les lieux publics le fascinent, il les considère comme des espaces de communication à part entière. Les maîtres espagnols, tel Goya, imprègnent déjà son style figuratif. 
Il s’oriente ensuite vers une formation académique des Beaux-Arts. Il passe l’année 2012 à Rome dans le cadre d’un programme Erasmus à « l’Accademia di Belle Arti ». Mais, peu satisfait de ses progrès, il ne termine pas son cycle d’étude et se consacre pleinement à son propre art et aux voyages. Il se nourrit des œuvres de street-artistes tels Banksy, Blu ou Ernest Pignon-Ernest et se convainc qu’il est possible de casser les codes du street-art et de s’affranchir de la culture Hip-Hop dominante. 
Borondo
Borondo
Suite aux difficultés qu’il avait avec la municipalité de Madrid, Borondo s’est réfugié à Londres. Il est rapidement devenu un artiste reconnu qui expose en galerie. 
Actualité
4 fév - 5 mars 2016 - Madrid (SP)
19 Déc 2015 - 2 Jan 2016 - Catanzaro (It)
"Eterotopia" - Al Trove street-art festival
Octobre 2015 - Barcelone (Esp)
Septembre 2015 - Lodz (Pologne)
Un nouveau mur pour Lodz
Paris X
Avril 2015
Arr-Liberté - Gare de l'Est
Paris XIII
Octobre 2014
Les trois Ages (Nuit Blanche)
Son style prend forme après son installation à Madrid lorsqu’il s’intéresse de plus près aux silhouettes humaines et aux expressions du visage. Il commence à mettre en scène des personnages fantomatiques évoluant dans des univers énigmatiques et inquiétants. Quelques traits tirés à la bombe aérosol sont suffisants pour faire surgir un visage .La fluidité des couches de peintures dont le rendu est proche du fusain n’est pas sans rappeler ses grands Maîtres classiques. 
Il intègre également la technique du grattage qu’il pratique souvent sur des vitrines à l’abandon. Après avoir passé un couche de peinture, il joue avec l’ombre et la lumière pour faire apparaitre des visages, des figures ou des corps. Ses œuvres sont à la fois sombres, puissantes et poétiques. 
Borondo aime à jouer avec les lieux. Il ne cherche pas à envahir le mur, mais à initier un dialogue avec lui. Il donne ainsi vie à un mur sans âme, souvent délabré, il lui donne une deuxième chance face à un monde où la publicité est omniprésente. Mais il ne veut pas intellectualiser un travail qu’il veut spontané et intuitif. 
Borondo
Borondo
Borondo
Aubervilliers (93)
Mai 2014
In Situ Art Festival
Paris XIII
2013
Tour Paris 13
Paris XX
2013
Femme voilée
Borondo
Borondo
Vitry-sur-Seine (94)
2013
Deux et Portrait d'homme
Asilah (Maroc)
20??
Portrait gratté
Actualité (archives)
Août 2015 - Nässjö (Suède)
"Sju Blommor" (sept fleurs)