Amis des Champs
Auteur :  Sismik-Azot
Date : Avril 2017 - (photos prises en 05/2017)
C’est à Cornac que Paul et Rémi (Sismik-Azot) ont installé leur atelier en 2014. Ils souhaitaient s’installer à Saint-Céré, mais aucune proposition n’est venue… Et puis un artiste installé à Cornac, Jean-Luc Laborie, leur parle de Cornac, un village où lui-même et quelques autres artistes ont réussi à faire leur nid. Une rencontre avec le maire va leur permettre de s’installer dans l’ancienne école du village, pour longtemps ils espèrent… 
Trois ans après leur installation, ils sont contactés par le CMJ (Conseil Municipal Jeunes) de Cornac afin d’envisager la réalisation d’une fresque dans le village. Le village est déjà rempli d’une multitude d’œuvres installées par les artistes résidents (voir ICI), mais pour l’instant Sismik-Azot n’y sont toujours pas présent. Une belle occasion pour s’insérer mieux dans le tissu artistique du village, et aussi de le remercier pour son accueil. 
Le choix du thème n’a pas été immédiat, mais le souhait de mettre en avant les jeunes de la campagne est certain. Outre le thème à choisir, la configuration du mur de la salle des fêtes en triptyque est une contrainte. Après avoir pris de nombreuses photos et eu de longues discussions avec les jeunes, ils décident de représenter deux mains, celles de deux amis, ou de deux membres d’une même famille qui se séparent pour les études, un amour ou pour prendre un chemin différent. 
Quand un jeune vit à la campagne, il est souvent amené à partir de son village, et cela amène plein de questions qui vont être posées aux habitants du village : « Est-ce que vous avez toujours des amis d’enfance malgré votre parcours de vie ? Peut-on garder des amis d’enfance ou est-ce qu’un départ peut tout changer ? (Étude, boulot, amour…) A votre avis, les amitiés de jeunesse sont-elles plus fragiles à la ville qu’à la campagne ? Est-ce que seule la distance peut nous éloigner ? ». Les réponses vont montrer qu’il y a des parcours atypiques à la campagne, mais aussi de fortes appartenances à la terre et au patrimoine. C’est comme ça qu’est né le titre : « Amis des Champs ».