Vinci Vince
Chibani
Auteur : Vinci Vince
Date : Mai 2016 (photos prises en 06/2016)
Dans la foulée du « Grand 8 » (exposition jusqu’au 30 octobre 2016), Malakoff veut devenir une référence dans l’univers du street-art. Des fresques vont fleurir durant l’été sur les murs de la ville ! 
Celle-ci me semble être la première de la série. Elle est en bordure de Malakoff, elle est visible du périphérique intérieur entre les portes de Chatillon et de Vanves. 
Un mot surmonte le portrait d’un vieil homme : Chibani. Pour ceux qui ne le sauraient pas (dont je faisais partie avant de voir cette fresque), un chibani est un ancien travailleur immigré, le plus souvent maghrébin, qui au moment de la retraite se trouve lésé par rapport à un français ayant exercé le même emploi. Un phénomène créé pendant les Trente Glorieuses, période pendant laquelle on faisait signer des contrats de travail particuliers qui généraient petits boulots, petites payes et petits droits à la retraite. 
On estime à 850.000 le nombre de chibanis en 2016. 850.000 oubliés bien que le combat pour la reconnaissance de leurs droits se soit organisé depuis quelques années. 
Le portrait de Malakoff est celui de Mohand Dendoune, le père du journaliste et écrivain Nadir Dendoune. Un entretien sur l’identité nationale avec Nadir était paru en 2009 dans Libération, entretien durant lequel il expliquait comment son père était venu travailler en France à l’âge de 22 ans en 1950, comment « il est venu sans visa, l’Algérie était française. C’est comme s’il avait quitté la Corrèze pour venir à Paris ».  
Durant cet entretien, une photo de Mohand Dendoune a été prise. Cette photo a été primée en 2010 (troisième prix World press), son auteur, Jérôme Bonnet, donnant les droits à Nadir et sa famille. C’est cette photo que l’artiste Vince a choisi de reproduire sur le mur. En acceptant cet hommage à son père, toujours en vie à cette heure, Nadir a voulu aussi rendre hommage à « ces oubliés, ces silencieux, peu importe d’où ils viennent. Ils ne savent ni lire ni écrire, mais ce sont eux qui m’ont donné de la force tout au long de ma vie malgré les obstacles. » 
Sur l’artiste Vince, je n’ai pas réussi à trouver beaucoup d’information. Un artiste qui semble engagé sur de nombreuses causes, un artiste qui sait faire passer des messages.