Voici un superbe portrait de David Walker. Dans l’expression, ça me fait irrésistiblement penser à Christian Guémy, C215, mais dans la réalisation, dans les couleurs, il y a un style bien différent. Il n’utilise aucun pinceau ni brosse, il fait tout à la bombe et à main levé. Il travaille couche après couche, les innombrables lignes de couleurs formant peu à peu des portraits de femmes d’une richesse absolue. 
Ce portait n’est pas le premier que l’artiste fait à Vitry ; on en trouve un second dans la cour de l’immeuble Youri Gagarine, juste à côté. 
Il faut dire qu’à Vitry, tout se côtoie tellement la densité des œuvres est grande. Ce portrait est à 20 mètres à peine d’un portrait de C215 justement (souffrance – visible sur le site), et cette proximité qui permet de voir les 2 œuvres d’un même regard est intéressante pour comparer les 2 styles. 
A noter que David Walker a réalisé une superbe pièce dans la tour du 13ème, l’une des plus réussie.