Langues
Auteur : Carmela Uranga
Date : Mars 2015 (photos prises en 03/2015)
Carmela Uranga
Site officiel
Pour cette sixième version du mur de la rue Alibert, et après quatre opus de suite de On-Off, le mur change de main.  
Après un message fort sur le don du sang, un autre message fort : l’extraordinaire diversité linguistique de notre monde (6000 langues encore vivantes) est en danger (une disparait tous les 15 jours !). Une composition de fresque intéressante avec ces salamandres qui tirent une langue grande comme ça, et des bulles dans lesquelles on retrouve les langues parlées par les familles de l’école voisine (54 recensées !). 
L’artiste a qui l’on doit cette belle réalisation, Carmela Uranga, habite le quartier. Elle a passé beaucoup de temps à finaliser cette fresque, et elle a su aussi prendre son temps. La première esquisse « finalisée » de la fresque date de novembre 2014, et à cette époque, bien que trouvant la réalisation un peu « sommaire », je la croyais terminée (voir les quatre dernières photos). Et puis au fil des jours, je l’ai vu se transformer petit à petit, des couleurs apparaissaient, des détails étaient ajoutés, des bulles vides se remplissaient. Je croyais que les riverains s’étaient approprié la fresque, et que chacun y mettait sa petite touche. Mais que nenni, c’est Carmela qui venait régulièrement finir son œuvre ! J’ai eu la chance de la rencontrer mi-mars en plein ouvrage, et elle m’a expliqué qu’elle travaillait lentement, mais que ça y est, elle avait « presque fini ». « Presque », mais je pense que la version que je propose ici peut être considérée comme « finale ». Quatre mois de labeur pour un beau résultat qui, pourrait ne rester que très peu, car en général la durée de vie d’une fresque ici ne dépasse jamais les six mois…