Ils étaient Charlie
Auteur : C215
Date : Janvier 2018 (photos prises en 02/2018)
C215 poursuit son œuvre de mémoire. 
Début 2018, il retravaille le mur de la rue Nicolas Happert pour rendre mémoire aux assassinés de Charlie. 
En 2016, il avait fait le portrait de Charb, puis un peu plus tard celui de Cabu (voir ICI). 
En 2017, il était venu ajouter celui de Tignous (voir ICI). 
Pour le troisième anniversaire du massacre barbare, il est venu refaire entièrement ce mur pour nous proposer le portrait de huit victimes. De haut en bas et de gauche à droite : 
Bernard Maris, Tignous, Charb, Cabu, Mustafa Ourrad (le correcteur de Charlie), Wolanski, Honoré et Michel Renaud (Fondateur du festival clermontois Rendez-vous du carnet de voyage en visite au journal ce jour-là). 
Huit, ce n’est pas la totalité des gens massacrés ce jour-là au journal satirique. C215 s’en explique sur sa page Facebook : «
Voilà où j’en suis, ... il se trouve encore volontairement trois absents sur cette fresque ... ce qui signifie qu’il me reste encore trois portraits à faire pour l’an prochain, grâce au soutien de leurs familles qui acceptent gentiment de me fournir des photos des leurs de meilleure qualité que celles en circulation sur internet. 
C’est un travail de mémoire, inscrit dans la durée. Je ne voulais pas faire tous leurs portraits en 2015 pour tourner la page ensuite. Je voulais faire durer. Entretenir la mémoire. 
Rester fidèle à Charlie, à l’impertinence, à l’humour noir et à la liberté d’expression. 
Les années suivantes, n’ayant plus à les peindre, je n’aurai que ma tristesse. »