Rêve-olution - Big Brother Watching You
Auteur : Ernesto Novo
Date : Février 2019 (photos prises en 03/2019)
Ernesto Novo
Ernesto Novo s’engage au côté des Black Lines à l’occasion de la crise des gilets jaunes. 
En Janvier, il a réalisé une première fresque rue d’Aubervilliers (voir ICI). Cette fresque a été rapidement amputée de son message télévisuel « Rêve-olution » pour être remplacé par un rectangle gris avec inscrit à la craie « Censuré ». Par qui, pourquoi ?? 
Un mois plus tard, Ernesto Novo récidive à la Poterne des Peupliers. On retrouve une scène des années soixante. Cette fois-ci, l’ambiance familiale est remplacée par une ambiance de bureau, le poste de télévision délivre toujours son message sur fond jaune « Rêve-olution », et le cerveau d’un homme est connecté à un autre moniteur. 
Un message clair pour dénoncer l’influence des médias. Cela est-il vraiment justifié, peut-on taper continuellement sur les médias dans une démocratie qui ne marche pas si mal, peut-on croire ce qu’on trouve sur le Net est plus éclairant ??? A chacun de se faire son idée. 
Sur la gauche de la fresque, on trouve un petit bonhomme qui peint sur le mur « je peins, tu peins, …, ils/elles censurent ». Ce graff est signé Tay, un artiste que je ne situe pas.
Le long du mur qui longe le boulevard Kellermann, on trouve une longue frise sur les Gilets Jaunes que l'on doit à des artistes ayant travaillé autour du collectif Black Lines (dans lequel Ernesto Novo s'est intégré) - voir ICI.