Quai de gare
Auteur : 2AC : Djalouz - Caligr - Pesca - Doudou Style
Date : 2015 (photos prises en 09/2015)
2AC
Pesca
Cette fresque a été réalisée dans le cadre « Montreuil Street-Art Festival 2015 », premier festival du nom, durant le weekend du 26-27 septembre. Une vingtaine d’artistes ont envahi les rues de Montreuil pour nous laisser des fresques souvent de grande qualité. 
Cette fresque est ma préférée pour cette session 2015, par la composition du sujet, par les tons choisis, par l’atmosphère qui s’en dégage. 
Officiellement, elle est attribuée à un collectif qui s’appelle « Photograffée ». En fait, ce collectif est constitué d’un autre collectif, 2AC – dans lequel on retrouve Djalouz, Caligr, Pesca, Rashe et Hakik – auquel est venue s’adjoindre Doudou Style (Jessy Monlouis-Bonnaire), une artiste martiniquaise qui commence à faire son trou dans ce milieu très fermé du street-art - et qui d'après mes informations fait partie intégrante du collectif 2AC. 
Photograffée est en fait plus un projet qu’un nouveau crew. Ce projet est né de la rencontre de ces street-artistes avec Alex Perret, un photographe urbain qui baroude à travers le monde. Au cours de ses nombreux voyages, il capture des tranches de vie et des instants fugaces du quotidien, il fige dans le temps des images témoins d’une réalité dure et forte. 
A ces clichés déjà lourds de sens, les street-artistes viennent y apposer leurs couleurs et leurs formes. Mais loin d’être une simple juxtaposition, ils s’imprègnent du travail du photographe et se l’approprient. Ainsi, chacun à leur manière, ils projettent les sensations que leur ont données les scènes photographiées, ils se font aspirer par ces tranches de vie capturées. Ils nous transmettent l'émotion qu'ils ont eux-mêmes ressentie face à la scène et nous invite à partager leur vision. Une véritable communion entre le photographe et les artistes. 
Impossible de dire qui a fait quoi, excepté pour le chat qu’on peut sans conteste attribuer à Doudou Style. Pour le reste, je trouve le résultat superbe. En regardant cette pièce, et bien qu’assez différente sur le fond, impossible de ne pas penser à la grande frise réalisée rue d’Aix en mai 2015 par 2AC. Probablement à cause de l’ambiance qui s’en dégage, des couleurs et de ce mélange subtil du figuratif avec le lettrage. On en redemande !