Patchwork
Auteur : Collectif dont : Vinie - Hopare - OnOff
Date : 2011 (photos prises en 04/2011)
OnOff
Site officiel
Au 18 de la rue des Pyrénées, se trouvait un ancien entrepôt de bus de la RATP – visiblement à l’abandon. Cet espace était promis à une nouvelle destinée, les promoteurs ayant lorgné le lieu d’un œil envieux… Mais en attendant, l’enceinte extérieure a été confiée aux bons soins des graffeurs parisiens – et certainement d’ailleurs. 
C’est l’ensemble des murs d’enceinte du quadrilatère rue des Pyrénées – rue de la Plaine – rue des Maraichers – rue Gabriel Lagny qui a été géré durant plusieurs mois comme un mur d’expression libre. J’entends par là qu’une gestion des surfaces était assurée, qu’elles étaient « attribuées » pour un certain temps à des artistes taggueurs ou graffeurs qui pouvaient en toute impunité exprimer leur talent pour le plaisir de tous. 
La rotation des œuvres peut être très rapide ; d’un mois sur l’autre, il n’est pas rare de ne plus rien retrouver de ce qui était là la fois précédente… C’est parfois un peu déroutant, quand on ne retrouve pas le tableau qui nous avait interpellé la fois précédente, mais c’est à chaque passage l’assurance de nouvelles découvertes. Lorsque je passait par là, j’avais pris l’habitude d’aller jeter un œil, de voir ce qui avait changé. 
Les photos ont été prises en avril et mai 2011. Ces graffitis ont presque tous disparu en juin, remplacés par une énorme fresque de soutien au japonais suite au tremblement de terre de mars 2011 (voir cette fresque sur le site). 
A remarquer que le portrait Afro (graffé par Mr Shiz) à l’extrémité sud du mur n’a pas été recouvert par la fresque du Japon. Je l’ai laissé dans la série du Japon, histoire de voir comment, en deux mois de temps, ce portrait a été transformé. Un exemple intéressant de la « vie des graffitis ». 
J'ai noté 3 signatures connues : Vinie, Hopare et On-Off