Not a Crime - Education dans le Lac
Auteur : Cekis
Date : 2016 (photos prises en 08/2017)
Cekis
Site officiel
Cette fresque fait partie de la campagne 2016 du projet « Not a Crime ». Ce projet existe pour raconter l’histoire des Bahaïs d'Iran - la plus grande minorité religieuse du pays, un groupe pacifique et progressif, avec des principes incluant l'égalité des hommes et des femmes et l'enseignement obligatoire universel - qui sont exclus des universités iraniennes depuis la révolution de 1979 en raison de leurs croyances. 
L'artiste chilien El Cekis a peint le visage de ce garçon afro-américain, de profil, des blocs de logements mélangés dans sa peau, entre un enchevêtrement de barres derrière lui et la verdure à venir. Le garçon lit un livre.  
Les lignes sur la page - visibles à tous ceux qui se promènent - proviennent d'un poème du bahaï et éducateur iranien emprisonné Mahvash Sabet. "J'ai commencé à me demander si ces confins définissent vraiment les limites de moi-même", dit le poème de Sabet, "Et puis j'ai vu au cœur de la tour / Au milieu de la route / Du noyau cloqué de terre sèche ... Quelques feuilles vertes et soignées".  
Les mots de Sabet ont été écrits dans la prison d'Evin en Iran. Mais lorsqu'ils sont lus par un garçon afro-américain sur une fresque à Harlem, ils ont cessé d'être un poème de prison et sont devenus un symbole de la campagne Not A Crime.